© Artisan confiseur - Confiserie des Gaves | Confiserie des Gaves
Rencontre avec

Alain, artisan confiseur

Un artisan passionné

Je fabrique des bonbons depuis 1992 et je me suis installé en 2004. Je suis cuisinier de formation et natif de Lau-Balagnas. Tombé dans les bonbons un peu par hasard, je me suis rendu compte que créer quelque chose de A à Z est très gratifiant et qu’il reste très peu de “vrais” confiseurs dans le Sud-Ouest. La Confiserie des Gaves est une création, partie d’un savoir-faire transmis car il n’y a pas d’école spécifique pour apprendre à faire des cailloux de Lourdes.

Artisan confiseur - Confiserie des GavesConfiserie Des Gaves(2)
Alain Bourdet

Artisan confiseur de la Confiserie des Gaves

Quel est ce fameux bonbon de Lourdes ?

Le caillou des Gaves

L’histoire de ce caillou n’est pas très documentée, sa fabrication remonte à peu près après les Apparitions vers les années 1860. Il y avait deux fabricants de cailloux à Lourdes autrefois et la recette est transmise de façon confidentielle de confiseur en confiseur. Je ferai de même quand je passerai le flambeau. Il y a aussi plusieurs appellations pour ce bonbon : on peut dire “cailloux de Lourdes” mais on peut aussi lire parfois “cailloux du Gave” qui est une marque déposée. Les miens ont bien le “fabriqué à Lourdes” imprimé sur le sachet !

Comment est-il façonné ?

Ils font partie de la famille des dragées : ce sont des bonbons dont on doit d’abord réaliser l’intérieur, le cœur, pour ensuite le “gommer” puis le “dragéifier”. Il faut compter environ trois jours de fabrication. Après les étapes de cuisson, de gommage et de dragéification vient le vernissage. C’est ce “vernissage” qui lui donne sa couleur finale et c’est d’elle qu’il tire son nom justement car il ressemble bel et bien à un galet, un caillou ! Les couleurs utilisées sont des ingrédients naturels et sont mes créations : toutes ces nuances sont spécifiques à ma confiserie. La patte de l’artisan.

Autres gourmandises

Je confectionne aussi bien d’autres sucreries : les bonbons au miel, les dragées aux amandes françaises, les “haricots tarbais” avec un cœur nougatine enrobé de chocolat éthique, les cerises confites enrobées de chocolat, les petites myrtilles, les orangettes…

Visiter

L'atelier

La Confiserie des Gaves est ouverte à la visite bien sûr ! Je conseille plutôt de venir me voir le matin ou de passer un coup de fil. Je peux montrer les différentes étapes, avec les moules ou les turbines et faire découvrir le métier de confiseur.