Musée pyrénéen - Château fort de LourdesMusée pyrénéen - Château fort de Lourdes
©Musée pyrénéen - Château fort de Lourdes|HerveLeclair@aspheries.com / algodia
Héritage culturel

Le musée Pyrénéen

Il y a 100 ans, au sein du château fort de Lourdes, le musée pyrénéen a vu le jour. Créé par des amoureux des Pyrénées, il renferme l’histoire et les cultures des montagnes pyrénéennes. Vous y retrouverez une collection d’objets en tout genre retraçant la vie des habitants d’autrefois.

Le couple fondateur

Louis et Margalide Le Bondidier, originaires de la Lorraine, éprouvent dès leur arrivée un coup de cœur pour la chaîne montagneuse. Du Mont-Perdu au Vignemale, ils enchaînent alors des ascensions. Leur curiosité pour la culture de leur région d’adoption les pousse à s’investir dans la création d’un musée au cœur du château fort. Ils consacrent leur vie à ce patrimoine.

En 1894, la ville de Lourdes rachète le château déclassé de sa fonction militaire. En 1921, sous l’impulsion des Le Bondidier et du Touring Club de France, un projet de musée voit le jour. Le couple est passionné par les Pyrénées et de ce fait, rassemblent des collections sur l’histoire et les cultures montagnardes françaises et espagnoles du 18e siècle au début du 20e siècle. Margalide Le Bondidier est quant à elle chargée de réaliser le parcours muséographique et sa mise en scène.

Leur devise : « Rien de ce qui est pyrénéen ne doit nous être étranger ».

Traditions…

Le musée reçoit l’appellation « Musée de France » en 2002. C’est la reconnaissance du riche patrimoine de la vie domestique, rurale et pastorale sur l’ensemble du territoire pyrénéen. La vie dans les Pyrénées se retrouve dans le quotidien au cœur des foyers ; dans des activités traditionnelles ; mais aussi dans ses traditions et ses croyances. Ainsi lors de la visite, vous êtes plongés au cœur de reconstitution du quotidien des gens d’autrefois (cuisine, chambre). Découvrez des objets en lien avec l’agropastoralisme ou l’industrie de la laine, mais aussi des costumes, des présents de mariage ou des cires de deuil… Sur le parcours de visite se trouve une reconstitution d’un cimetière pyrénéen, où les stèles discoïdales piqueront votre curiosité.

Et richesses

À ce patrimoine populaire s’ajoute les arts décoratifs avec une belle collection de faïence de Samadet du 18ème siècle.

Dans la chapelle Notre-Dame du château, se trouve un mobilier remarquable provenant de l’ancienne église paroissiale de Lourdes et qui témoigne de l’art religieux baroque.

Aujourd’hui se perpétue la volonté de conserver, préserve, documenter et présenter cette riche et foisonnante collection au musée, au cœur du château fort, et hors les murs.

Le jardin

Un parcours extérieur invite à la détente et à la découverte du jardin botanique, une rocaille imaginée et mise en place sur le socle minéral. Des maquettes d’architectures traditionnelles pyrénéennes créées par Margalide Le Bondidier, ainsi que des sculptures, ponctuent votre balade au sein de ce jardin.