Histoire

Il est certain que les hommes des premiers âges habitèrent ce coin de Bigorre, comme en attestent les haches en silex, les pierres taillées et les ossements trouvés dans les grottes des « Espélugues » (actuellement chemin de croix des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes).

Logo Ville

Les Gaulois, les Romains, les Barbares et les Maures fortifièrent successivement le rocher de Lourdes où se trouve édifié le Château-Fort.

Depuis le IXème siècle, la ville fut tour à tour possession anglaise puis française. Durant les guerres de religions au XVIème siècle, elle fut saccagée par les troupes huguenotes.

Au XVIIème siècle, le rattachement de la Bigorre à la France (1607) ainsi que les progrès réalisés dans l’emploi des armes diminuent l’importance de la citadelle. Elle conserve une petite garnison et devient prison d’Etat (château).

Traversant sans trop de dommages la Révolution Française (1789), Lourdes devient au XIXème siècle une petite ville agréable. Au début des années 1850, le château était occupé par une garnison d’infanterie. La ville n’était alors qu’une étape pour les curistes attirés par les eaux de Barèges, Cauterets, Luz-Saint-Sauveur et Bagnères-de-Bigorre, et pour les premiers pyrénéistes en route vers Gavarnie. Lourdes n’était qu'un modeste chef-lieu de canton de 4135 habitants.

Parmi eux, le moulin de Boly abrite pendant 10 ans François et Louise Soubirous et leurs quatre enfants, dont l’aînée se prénomme Marie Bernarde dite Bernadette (née le 7 janvier 1844).

En 1854, la famille Soubirous bascule dans la misère : accident de travail au cours duquel François perd un oeil, accusation de vol, et mise en prison, faillite du moulin. Enfin, le choléra fait 38 morts à Lourdes. Bernadette, atteinte par le choléra et la tuberculose, gardera une santé fragile toute sa vie.

Obligée de quitter le moulin, la famille trouve refuge dans une ancienne prison de 16 m² appelée le Cachot , en 1857.

À 14 ans, ne sachant ni lire ni écrire, n’ayant pas fait sa première communion, Bernadette, meurtrie par tous ces événements, va vivre alors une expérience extraordinaire.

Le 11 février 1858, Bernadette, sa soeur Toinette et une amie, Jeanne Abadie, vont chercher du bois dans une grotte, appelée Massabielle, située le long du Gave. Alors que Toinette et Jeanne ramassent du bois, Bernadette entend un bruit comme un coup de vent. Levant la tête, elle voit, dans le creux du rocher, une petite demoiselle, enveloppée de lumière, qui la regarde et lui sourit.

C’est la première apparition, elle sera suivie de 17 autres.

Depuis près de 150 ans, Lourdes accueille chaque année plus de 6 millions de pèlerins et visiteurs.

Pour plus d’informations

Office de Tourisme
Place Peyramale
65100 LOURDES
tel 00.33.(0)5.62.42.77.40
Mél : Envoyer un message